Le Fuji X100T

Le Fuji X100T est le dernier-né de Fujifilm; il est le troisième de sa série,  le premier  avait été présenté en 2010 lors de la Photokina, la grande exposition internationale de la photo à cologne. Le « T » du Fuji X100T signifie donc « Third », troisième en anglais. Véritable appareil compact expert , sa finition et sa robustesse son tout à fait remarquable. Ce nouvel appareil photo, disponible  en Décembre 2014, reprend ce qui a fait le succès de ses prédécesseurs : Un design travaillé qui se veut volontairement rétro et désuet ( on peut presque dire à la façon des Leica M3 d’il y a quarante ans ). Mais ce nouvel appareil, sans révolutionner les caractéristiques techniques et fonctionnelles de la série, présente  des améliorations notables.

fuji x100t
Présentation générale du Fuji X100T
Par rapport au X100S, le Fuji X100T conserve le capteur CMOS Xtrans de seconde génération avec sa définition de 16Mpxl, la focale unique de 23 mm f/2( qui correspond à un angle de vision de 35mm sur un plein format) ; le viseur hybride ainsi que l’EXR Processor II. Il est également possible de réutiliser les adaptateurs grand-angle WCL-X100 et le téléconvertisseur TCL-X100 car l’objectif du X100T reste le même que celui du X100 ( et donc on ne perd rien aux qualités optiques qui ont fait la réputation de la série ).
Le  design a  été légèrement travaillé et rendu un peu plus épuré. Gainé  de similicuir, des molettes crantées et fermes, le X100T perd néanmoins un peu prise au niveau de la poignée. On s’en souvient, les Fuji X100 dénotaient parmi tous les APN concurrents, grâce à son viseur hybride qui permettait de passer d’un mode optique (ou mécanique) à électronique en actionnant simplement le bouton située sur la façade avant du boitier. On pouvait donc bénéficier des avantages de l’un et l’autre des modes . En mode optique ce viseur  ne permettait pas la mise au point manuelle et présentait une imprécision très gênante lorsque l’objet de la prise de vue était trop proche. Cette faiblesse a été reconsidérée avec le Fuji X100T. Une nouvelle obturation hybride, à la fois électronique et mécanique a été développée et intégrée. Désormais, en visée optique, on peut voir apparaître un petit cadre dédié à la visée électronique, simplement en actionnant un petit commutateur frontal. Celui-ci permet de réaliser la mise au point manuelle qui manquait cruellement aux précédents modèles. De plus, toujours en visée optique, les informations de paramétrage sont affichées à l’attention du photographe en surimpression. Même si l’on pourrait reprocher la petite taille du cadre électronique, et éventuellement le fait que la photo enregistrée est légèrement plus grande que celle capturée ( ce qui n’est pas forcément un défaut dans le cadre de reportage photographique), la refonte du viseur hybride constitue une petite révolution dans le monde des APN. A noter, en obturation mécanique, le boitier permet d’atteindre les 1/4 000 s et jusqu’à 1/32 000 s en passant simultanément à l’obturation électronique: un élément important qui permettra de photographier à 2 d’ouverture en plein soleil !
Parmi les nouveautés du Fuji X100T, les différents boutons du boitier ont été réorganisés afin de permettre à l’utilisateur une navigation beaucoup plus simple et intuitive. On peut notamment citer l’apparition de la touche « Q » permettant un accès au menu rapide, d’un panneau de 4 touches programmables, paramétré par défaut avec les fonctions de photométrie, de macro, à la simulation de films et balances de blancs. Un nouveau bouton permettant le déclenchement de la vidéo a également été ajouté.

Son design passéiste n’empêche pas le Fuji X100T d’être doté de fonctionnalités innovantes, notamment du WiFi qui est géré par une touche dédiée.

La plus grande modification du Fuji X100T vient peut-être de l’arrière. Si l’écran LCD était considéré comme un des points faibles sur le X100, il a été complètement revu par Fuji pour le X100T. On passe d’un écran de 7,1cm en diagonale à une dalle de 7,6 cm, et de 460 000 à 1 040 000 points ! On perd également le scintillement léger dû aux capteurs Xtrans et qui dérangeait le photographe. L’écran reste néanmoins ni tactile, ni orientable ce qui ne manque pas vraiment lors de l’utilisation. Au niveau du capot, la graduation du correcteur d’exposition a changé : Alors que le pas était de 2 IL sur les prédécesseurs du Fuji X100T, il est désormais de 3 IL.
Sensibilité et qualité de l’image
La qualité des images délivrées par les Fuji X100 et Fuji X100S avait déjà été largement soulignée par tout photographe professionnel. Le Fuji X100T passe un cap supplémentaire. Tout frôle la perfection, les couleurs ont un rendu magnifique, les images magnifient les prises de vue et le piqué est remarquable.

Niveau sensibilité , l’augmentation est d’une précision et d’une régularité diaboliques et ce de 100 ISO à 6400. Pour les images JPEG, Fujifilm propose même d’atteindre les 12 800 ISO. De façon générale, le RAW fonctionne de 200 à 6400 ISO et le JPEG  de 100 à 51200 ISO ( ce qui semble évidemment très elevé )
Enregistrement Vidéo
Comme énoncé précédemment, le Fuji X100T a été doté d’un bouton permettant le déclenchement de l’enregistrement vidéo en Full HD 1080 pixels. Même sans micro le son est clair et bien restitué.

 

Réactivité de l’appareil
Point fort du dernier-né de Fujifilm, la vitesse d’autofocus du Fuji X100T peut atteindre près de 0,08 s et ce grâce aux pixels de détection de phase situés sur le capteur XTrans. Le viseur hybride propose une bascule automatique de l’autofocus à détection de contraste à celui à détection de phase en fonction de la prise de vue ce qui confère une mise au point ultra précise et très rapide.
Par rapport à ses prédécesseur, le processeur EXR II propose des performances de traitement deux fois plus importantes : Le Fuji X100T démarre en 0,5 s (légèrement plus élevé que le X100S) mais avec un temps de latence d’environ 0,01 s et un intervalle de temps entre les prises de vue de seulement 0,5 s. Pour les prises en rafale, il est possible de monter à 6i/s avec un capteur à 16,3 mégapixels.
Pour conclure, après l’avoir eu en main et très largement manipulé à la photokina puis au salon de la photo à Paris nous pouvons affirmer  le Fuji X100T est un boitier incroyable qui, en plus d’enchanter les photographes professionnels comme amateurs avertis, va tirer le niveau technique et fonctionnel du marché de l’APN vers le haut, il sera sans aucun doute un appareil de prédilection pour les photographes spécialisés dans le reportage de rue ou comme second boitier pour les photographes de mariage. Son design délicieusement rétro est magnifié par le travail qu’a réalisé Fuji sur ce nouveau boitier. Avec sa qualité d’image  et son nouveau viseur hybride, nul doute que sa sortie en Décembre 2014 va ébranler le monde de la photographie.

fuji X100t

Leave A

Comment